Enter the site

Gérard Uféras Work in progress

"LE SPORT AU COEUR" Portraits d’une passion

Jules, 8 ans

Alors qu’il était encore bien peinard dans le ventre de sa mère, son père a une intuition le concernant, une révélation.
Ce petit jouera au foot.
Pourtant personne dans la famille ne pratique ni n’est passionné par ce jeu…
Son premier mot sera Papa, un classique ; son second "Ballon", au grand désespoir de sa mère.
Jules Joseph, retenez ce nom, a huit ans aujourd’hui. Il joue au Paris Football Club, une pépinière de talent.
Il est élégant et tonique, il ne pense qu’a ça.
Jules veut tellement être footballeur qu’il peine à s’imaginer un autre destin.
C’est un combat quotidien pour sa mère Nathalie de faire en sorte qu’il garde un peu d’énergie pour l’école.
Mais parce que c’est une maman qui sait respecter et encourager une passion authentique, elle l’accompagne partout et par tous les temps pour qu’il puisse assouvir sa passion.
"Il est tellement heureux , tellement beau quand il joue" dit elle.

















































Daniel, 41 ans

Aime le rugby depuis bien longtemps. Il aime aussi entreprendre.
Il vit à Nogent sur Marne et constate qu’au pays de Willy Ronis, le rugby n’existe pas.
Si l’on ignore Champigny la mégalopole, si proche et si loin à la fois, Il faut remonter le fleuve jusqu’à St Maur, autant dire en province, pour trouver une équipe et encore. Il ne s’agit pas d’un club dédié, juste d’une section de la surpuissante VGA.
Ça, c’était il y a dix ans…
Il décide alors d’utiliser ses compétences pour nourrir sa passion.
En s’appuyant sur quelques proches et sur un noyau d’universitaires qui ont découvert ce sport à la fac et veulent prolonger l’aventure, il fonde le Rugby Club des Boucles de la Marne en fédérant quatre communes, Nogent, Le Perreux , Bry et Joinville autour de l’ovale.
Les années ont passé, le club s’est marié avec un autre l’ES Villiers sur Marne et rapproché d’une autre ville Fontenay sous bois tout ça pour être encore plus fort.
Il a aussi changé de nom et s’appelle aujourd’hui l’Union des Bords de Marne Rugbys.
Le bébé est devenu adulte, la chrysalide papillon : près de 500 licenciés, dont une section féminine du rugby à 5 (sans plaquage), et du rugby à 7. Le club a grandi et explore tous les rugbys bien groupé autour de son équipe première qui évolue en fédérale 3 (5ème division nationale).
Daniel Domergue en est le président, et quand il se retourne un sourire illumine son visage.